Lyon : Hydroclick day’s

image_print

Le 6 juin dernier, à l’invitation du groupe Agru Environnement France, l’association était invitée à présenter une conférence.

L’intervention de l’association inaugurait une journée consacrée au génie civil de l’eau par une présentation de ses missions et un panorama des châteaux d’eau.

Notre discours pour une seconde vie des châteaux d’eau tombait d’une certaine façon à point nommé. Les entreprises présentes ainsi que les collectivités qui s’étaient déplacées travaillaient sur une prolongation de la vie de leurs châteaux d’eau qui sont souvent des patrimoines vieillissants.

Des reportages dans les cuves, des constats de vétusté et de difficultés d’accès ont montré la nécessité de résoudre rapidement les problèmes, et de les anticiper pour l’avenir, notamment lorsqu’il s’agit de constructions nouvelles.

Des matériaux innovants, des techniques de pose « simples » présentées (avec travaux pratiques de soudage pour les personnes qui le souhaitaient) ont montré qu’il était possible de donner une seconde jeunesse à des châteaux d’eau en activité. Ces matériaux s’ils sont employés dès la construction rallongent considérablement la vie des réservoirs. Une seconde jeunesse peut être aussi bien qu’une seconde vie lorsque cela est possible.

Quelques visuels de rénovations avec ce matériau, qui est bleu, montrent comment une cuve utilitaire et grise s’est transformée en palais féérique secret dissimulé aux yeux des consommateurs.

Voici un échantillon du matériau posé à l’intérieur des cuves des châteaux d’eau soit dès leur construction, soit pour leur redonner leur étanchéité. Au verso des picots bleus s’accrochent aux parois intérieures de la cuve et au verso, c’est une surface lisse qui accueille l’eau.

crédit photo : Nadine Berthelier

Voilà qui donne quelque espoir de démolitions reportées et de nouveaux et exceptionnels thèmes pour les artistes photographes.